Lorsqu’on décide de créer un site – alors que ce n’est pas notre métier – et qu’en plus on est perfectionniste, on sait déjà que le changement de la couleur du bouton en bas à droite va nous prendre approximativement … 45 minutes.

Je sais bien que je ne devrais pas passer autant de temps sur la création de mon site. Pourquoi ? Tout simplement parce que ce n’est pas grâce à ça que je vais générer mes premiers euros. Et j’ai beau le savoir, il n’y a rien à faire, je m’entête à vouloir le rendre parfait.

Lorsque je travaille sur mon projet, je me pose toujours la question : “Est ce que ce que tu es en train de faire là va te permettre d’atteindre ton objectif ?” Et parfois, je passe beaucoup de temps à faire des choses qui fondamentalement ne vont pas avoir de conséquences ou très peu sur le but à atteindre… Tout au plus une satisfaction personnelle d’avoir réussi à faire “ça”.

Récemment, Samuel du blog 7vies.com, m’a fait connaitre les 8 lois du temps et de l’efficacité au travail.

Celles qui concernent tout particulièrement les entrepreneurs sont les 3 lois suivantes* :

 

1. Loi de Parkinson

L’inventeur : Cyril Northcote Parkinson, historien britannique (1909-1993).
Définition : « Le travail s’étale de façon à occuper le temps disponible pour son achèvement ».

Autrement dit si vous devez faire une newsletter en 30 minutes vous la ferez en 30 minutes. Mais si vous savez que vous avez 3 heures devant vous alors, cette même newsletter vous prendra … 3 heures.

Autres noms : loi des gaz appliquée au travail, loi de la pyramide sans fin. A ne pas confondre avec l’autre loi de Parkinson du même auteur, autrement appelée « loi de la futilité » ou « loi du local à vélos ».
Que faire pour limiter son effet ? Fixer des délais réalistes, faire des points réguliers pour voir l’avancement des projets.

 

2. Principe de Pareto

L’inventeur : Vilfredo Pareto, sociologue et économiste italien (1848-1923)
Définition : 80% des effets sont le produit de 20% des causes. Dans une entreprise par exemple, cela veut dire que 80% des résultats découlent de seulement 20% du travail.

Et ce principe est valable dans tous les domaines de la vie !

  • 20% de vos clients représenteront 80% de vos ventes.
  • 80% de vos insatisfactions clients proviennent de 20% des clients
  • 20% du temps que l’on passe au téléphone est vraiment utile et 80% ne sert qu’à raconter des blagues.

Autres noms : loi de Pareto, règle des 80/20, loi des 80/20.
3 règles simples : hiérarchiser les priorités, savoir dire non et déléguer les tâches non indispensables.

 

3. Loi de Carlson

L’inventeur : Sune Carlson, économiste suédois (1909-1999).
Définition : « Un travail réalisé en continu prend moins de temps et d’énergie que lorsqu’il est réalisé en plusieurs fois ». Cela signifie que les interruptions sont mauvaises pour la productivité.

Autrement dit, regarder ses mails dès que la fenêtre clignote ou checker le nombre d’abonnés à sa mailing list toutes les heures sont des interruptions mauvaises pour la productivité. (Toute ressemblance avec des événements de la réalité est totalement fortuite 😬).

Autre nom : Loi des séquences homogènes.
Ce que la loi de Carlson implique dans l’organisation du travail : regrouper les tâches de même nature, se protéger des “mangeurs de temps” (les distractions qui morcellent le travail).

*Sources : https://www.blog-emploi.com/8-lois-du-temps/

 

Bon, essayons donc d’appliquer la loi de Pareto au site. Quels sont les choses à faire figurer au minimum sur son site pour un maximum d’efficacité ?

 

1. L’inscription à votre newsletter

 

Il est primordial que vous puissiez conserver une empreinte du passage de vos visiteurs sur votre site… Car sachez qu’un visiteur qui ne s’inscrit pas à votre newsletter et un visiteur perdu ! Il y a en effet de très rares chances qu’il repasse un jour par là. Son email est le seul moyen d’entrer de nouveau en contact avec lui.

 

2. L’offre de votre lead-magnet

 

Peu de personnes vont s’inscrire à votre newsletter pour vous faire plaisir. Nous recevons déjà chacun tellement de newsletters ! Nos boites de réception en sont saturées.  Entre celles pour lesquelles vous avez réellement souscrit et celles qui ne vous disent absolument rien, il y en a bien pour une dizaine par jour. Et que celle  ou celui qui prend le temps chaque jour de les lire, lève la main ! Mmm… personne en fait !

Il est donc important d’apporter une réelle valeur ajoutée à vos communications avec votre audience. Le lead magnet est là pour amorcer un début de réponse à un problème urgent et douloureux que rencontre votre audience à un instant T. C’est un partage gagnant / gagnant. Il vous offre son adresse email, vous lui offrez vos connaissances, votre temps ou vos compétences.

 

3. Les liens vers les réseaux sociaux

 

Lorsque vous adressez un email à votre liste, les membres ne se rencontrent jamais. Ils n’ont aucune possibilité d’échanger entre eux. Leur demander de rejoindre vos réseaux sociaux va permettre de créer un “esprit de groupe”. Vous pourrez ainsi humaniser votre relation avec votre communauté, mettre en avant votre personnalité et vous permettre plus de spontanéité que par mail.

Car les gens ne suivent pas un site, ils suivent la personne qu’il y a derrière et sa capacité à interagir avec eux et à établir une proximité “virtuelle”.

 

4. La possibilité de vous contacter

 

Autre chose importante aussi. Au delà les réseaux sociaux, il est pratique aussi de pouvoir contacter le ou la bloggeuse directement via son site et le bon vieux formulaire de contact. Droit au but. Pas la peine de se rendre sur Facebook ou Instagram. Le mail permet une écriture plus aisée que sur Messenger.

Bon sang combien de fois ai-je voulu sauter la ligne et me suis retrouvée à envoyer mon message en plein milieu d’une phrase ! Ca vous parle vous aussi ?

Horripilant.

 

5. “Qui êtes-vous” ?

 

Je ne sais pas vous mais moi j’adore les rubriques “A propos” ou “Qui suis je” des blogs que je visite. C’est quand même mieux de savoir qui se cache derrière un logo ou une charte graphique, non ? Je pense qu’une photo aussi peut créer un “lien” avec son audience.

Inconsciemment ou pas d’ailleurs on cherche des points communs, des choses qui nous rassemblent.

 

6. Les boutons de partage dans vos articles

 

Pour permettre un transfert aisé et une viralité ( whouhou dans ce cas, c’est champagne ! ) de vos articles, proposez les boutons de partage sur les réseaux sociaux sur lesquels vous êtes. Vous serez ainsi taggué(e) et pourrez suivre les partages faits sur vos articles. Plus le nombre est élevé, plus le sujet a plu ! La polémique bonne ou mauvaise est aussi un élément propice au partage et au commentaires. Qui ne succombe pas aux articles du type “La vérité sur…”?

 

7. Pourquoi vous ?

 

La dernière chose est pas des moindres c’est donner à votre audience les raisons pour lesquelles elle doit absolument vous suivre. Pourquoi vous et pas le voisin ? Qu’avez vous en plus ? Que va t elle retirer de la lecture de vos articles ? De votre blog ?

 

Voilà pour moi les 7 points essentiels à faire figurer sur votre site.

Est ce que vous en voyez d’autres?

Share This
%d blogueurs aiment cette page :