Est-ce que je vous ai déjà parlé de Marie?

Quoi? Non? Grave erreur… Je vais corriger ça.

😁

Marie est ma meilleure amie depuis quoi…pfff…. presque 20 ans. Mon dieu le temps passe.

Nous nous sommes rencontrées lorsque nous étions étudiantes à la faculté d’Avignon en DEUG (et oui c’est vieux…) Médiation Culturelle et Communication. Nous venions toutes deux de nos “campagnes” respectives. Nous avons très vite sympathisé et nous pouvons dire que nous sommes plutôt complémentaires.

Après le DEUG, nos chemins se sont séparés mais jamais nous ne nous sommes perdues de vue. Nous nous sommes retrouvées toutes les deux à Paris pour notre premier emploi. Depuis Marie est devenue Ingénieur pédagogique. C’est à dire que son métier c’est de créer … des formations…

Et oui…😍

Elle peut concevoir et mettre en oeuvre un projet de formation, en salle et/ou en ligne.
Son expertise porte sur :
– la documentation et rencontre avec des experts du métier,
– la formalisation des contenus,
– la conception de la progression pédagogique,
– la proposition de dispositifs de formation,
– la rédaction des contenus, réalisation d’un story-board ou scénario pédagogique,
– la médiatisation éventuelle avec Adobe Captivate
– la mise en ligne sur LMS et l’animation de la communauté d’apprenants, le support,
– la co-animation de formations en salle (le plus souvent en ‘tandem’ avec un expert)
– les évaluations de satisfaction, …

Ses expériences et compétences valent de l’or lorsqu’on se lance (comme moi) dans la création de sa première formation en ligne. Marie est donc venue aujourd’hui à la maison et nous avons travaillé toute l’après-midi sur mon projet.

Elle y a apporté énormément de valeurs et pour celles et ceux qui souhaitent également se lancer dans une telle entreprise, voici les quelques conseils que je peux vous transmettre de sa part. Pour le reste vous pouvez la contacter là ! 

 

LA METHODE “QQOQCPC”.

 

Il s’agit d’une des méthodes de gestion de projets. Ces questions permettent de cadrer l’envergure d’un projet. Cela permet d’établir son cahier des charges.

Qu’est ce que cela veut dire? Chaque lettre correspond à une question à laquelle vous devez répondre pour structurer votre projet : QUI // QUOI // OU // QUAND // COMMENT // POURQUOI // COMBIEN.

  • QUI : qui ou à qui vous vous adresser
  • QUOI : ce que vous proposez
  • OU : le type de formation en ligne ou en salle, pour les étrangers ou pas…
  • QUAND : le moment où la formation est tenue
  • COMMENT : selon quelles méthodologies, comment allez vous accéder à la formation, comment la formation va t elle être créée ?
  • POURQUOI : pour apprendre quoi, quels sont les objectifs de formation.
  • COMBIEN : le prix

Répondez à toutes ces questions et vous verrez que d’autres auxquelles vous n’avez pas pensé vont apparaître.

 

PRE-REQUIS ET OBJECTIFS

 

Afin de proposer une organisation et une progression logique d’apprentissage, vous pouvez également noter dans un premier temps tous les objectifs que vous souhaitez que vos élèves atteignent à la fin de votre formation.

Il y a aura autant d’objectifs que de vidéos à tourner.

Par exemple dans mon cas, les objectifs pourront être :

  • Utiliser les fonctionnalités principales de Canva
  • Créer une page de capture qui convertit
  • Renseigner une bio IG efficace…

Et il y en aura des dizaines d’autres !

Pour déterminer vos objectifs, vous pouvez vous appuyer sur deux méthodes :

 

LA MÉTHODE SMART

 

  • S comme spécifique
    La formulation d’un objectif se doit d’être la plus précise et la plus compréhensible possible. Ce critère permettra à quiconque d’avoir une lecture concise du but à atteindre. La simplicité est donc le maitre mot ici, ce qui a pour avantage de permettre de cerner d’avance les éventuelles difficultés qui pourraient surgir, pour définir les stratégies à mettre en œuvre au cas où.
  • M comme mesurable
    Le caractère mesurable contenu dans le concept des objectifs S.M.A.R.T assure un fondement concret au projet, fondement sur lequel on peut se baser pour obtenir des informations sur ce qui a déjà été accompli et sur ce qui reste à faire. C’est un critère qui permet d’avoir une idée de l’évolution du projet en cours d’exécution. Il est ainsi possible de prendre à temps les décisions qui s’imposent et de mettre en place les mesures nécessaires au bon déroulement de l’entreprise.

    • A comme accessible
    Les objectifs que l’on se fixe dans le cadre d’un projet doivent pouvoir être accessibles, et le fait d’avoir la certitude que l’on est capable de les mener à bien peut constituer une grande source de motivation. Le caractère accessibilité va souvent de pair avec l’ambition. En un mot, les objectifs visés doivent être assez ambitieux pour susciter chez les personnes impliquées dans la conduite du projet, l’envie de donner le meilleur d’eux-mêmes. Il faut toutefois veiller à ne pas faire dans la démesure, au risque de ne jamais pouvoir atteindre le bout du tunnel.

    • R comme réaliste
    Le quatrième conseil prodigué par les objectifs S.M.A.R.T est de rester le plus réaliste possible, afin de ne pas avoir à douter ne serait-ce qu’un instant, du fait que le projet soit réalisable, quelles que soient les difficultés qui surviendront. Ce critère est aussi très important dans le cas où l’on souhaite s’entourer de collaborateurs ou bénéficier du soutien d’un investisseur. Il faut que la faisabilité de la chose saute tout de suite aux yeux, afin d’encourager les différentes parties à s’impliquer comme cela se doit.

    • T comme temporel
    Quel que soit le type d’objectif qu’on se fixe, il doit être limité dans le temps, afin d’éviter que le projet ne s’enlise et ne crée des dépenses énergétiques et financières inutiles et surtout infructueuses. Il convient donc de définir une certaine contrainte temporelle, un certain délai à respecter, afin d’engendrer le dynamisme nécessaire à une bonne productivité.

    Source : https://digitalinsiders.feelandclic.com/decouvrir/definition-objectifs-s-m-a-r-t-specifique-mesurable-accessible-realiste-temporel

 

LA METHODE BLOOM

 

Il s’agit d’un modèle pédagogique proposant une classification des niveaux d’acquisition des connaissances. Elle organise l’information de façon hiérarchique, de la simple restitution de faits jusqu’à la manipulation complexe des concepts.

Elle peut être résumée en six niveaux hiérarchiques. À chaque niveau correspondent des opérations typiques. En général, plus une personne est capable d’en effectuer, plus elle « navigue » parmi les niveaux.

Pour que votre formation remplisse donc sa promesse, chaque objectif doit être atteint par vos élèves. Il n’y a que comme cela que vous allez pouvoir les amener d’un point A à un point B grâce à un parcours logique et une évolution fluide de module en module.

Donc première chose à faire pour construire votre propre formation : lister tous les objectifs, les prioriser et ensuite seulement s’intéresser au contenu plus en détail !

Share This
%d blogueurs aiment cette page :