Jour 51 – Quelques conseils pour un bon SEO et c’est le meilleur qui le dit (suite)

On poursuit aujourd’hui avec les 5 autres conseils donnés par Amazon pour un SEO au top !

 

6. Diminuez le temps de chargement

Les robots des moteurs de recherche et les visiteurs préfèrent les sites qui se chargent rapidement. Le temps de chargement de votre site dépend avant tout de votre hébergeur, de votre thème et de la taille des images que vous publiez. Des outils comme Google PageSpeed Insights ou Webpagetest vérifient le temps de chargement de votre site.

L’utilisation de cache pour stocker et afficher les données et images de manière plus efficace contribue à éliminer ou à améliorer le temps de chargement. Sous WordPress, des extensions permettent de mettre en œuvre les processus de mise en cache, dont WP Super Cache, W3 Total Cache ou WP Rocket.

 

7. Ajoutez toujours des liens internes

Le cas échéant, vous devriez toujours ajouter des liens internes menant au contenu connexe de votre site. Cela aide les moteurs de recherche et les visiteurs à comprendre encore plus vite la structure de votre site. Wikipedia est un bon exemple d’utilisation de liens internes.

 

8. Pensez à ajouter des liens externes

De nombreux propriétaires de sites Internet hésitent à inclure des liens externes dans leur contenu. Ils ont tort : si les liens externes offrent à vos visiteurs des informations utiles, cela ne pose aucun problème, car les moteurs de recherche valorisent les bons liens externes, qui améliorent donc votre classement.

Cependant, quand vous ajoutez ces liens externes, veillez à ce qu’ils s’ouvrent dans un nouvel onglet de votre navigateur. Vos visiteurs auront ainsi la possibilité de rester sur votre site.

 

9. Ajoutez des titres meta et des descriptions meta

Chaque page et chaque article doit comprendre un « titre meta » et une « description meta ». Ce texte « meta » s’affiche sur les résultats des moteurs de recherche : non seulement il améliore votre classement, mais il donne aussi aux visiteurs potentiels un aperçu de votre page.

Dans Google, le titre meta s’affiche en bleu en haut du résultat. Il fait 50 à 60 caractères de long. Les titres plus longs sont automatiquement tronqués. Sous le titre, chaque résultat contient l’URL en vert et la description meta. Celle-ci est limitée à 156 caractères ; si elle excède cette limite, elle est aussi automatiquement tronquée par Google.

Le titre meta et la description meta doivent être pertinents et encourager les visiteurs potentiels à cliquer sur votre lien. La pertinence est importante : si l’internaute ne trouve pas ce qu’il recherche, il quittera immédiatement votre site, ce qui peut avoir un impact négatif sur votre classement par les moteurs de recherche.

WordPress propose des extensions qui attribuent des informations meta à chaque page individuelle. Par exemple, WP Meta SEO ou Yoast SEO sont des extensions très utiles, car elles vous montrent comment votre article ou votre page s’affiche dans les résultats de recherche de Google.

 

10. Suivez les informations concernant votre site pour l’améliorer

Les logiciels d’analyse mesurent et évaluent les données importantes sur l’utilisation de votre site par ses visiteurs. Il ne s’agit pas d’une intervention SEO, mais cela peut vous aider à juger de l’efficacité des actions SEO que vous mettez en œuvre.

Pour cela, Google fournit les services gratuits Google Analytics et Google Search Console (autrefois appelée Google Webmaster Tools). Pour les utiliser, vous devez disposer d’un compte Google avec Google Analytics.

Une fois que vous aurez intégré Google Analytics à votre site, vous pourrez vous connecter à votre compte Google dans la Search Console et y ajouter votre site. Il ne vous restera plus qu’à utiliser votre compte Google Analytics pour suivre les sessions de vos visiteurs et les autres données relatives à votre site.

Après avoir créé votre compte Search Console, vous devrez fournir une carte de votre site (sitemap) pour aider Google à parfaitement capturer sa structure et son contenu avant de l’explorer et de l’évaluer. Pour les nouveaux sites qui ne bénéficient pas de liens en provenance d’autres sites, c’est très important.

En effet, Google doit apprendre l’existence de votre site. Pour créer une carte de site, vous pouvez utiliser des extensions comme Yoast SEO ou Google XML Sitemaps.

Vous pouvez aussi utiliser Google Search Console pour perfectionner différents aspects de votre site et améliorer sa performance. Search Console est une puissante série d’outils et de rapports qui peuvent vous aider à améliorer la structure et le code de votre site pour qu’il soit mieux référencé, pour gérer les URL qui s’affichent dans les résultats de recherche et pour invalider les backlinks nocifs.

Associés aux données de Google Analytics, les outils de Search Console peuvent avoir un impact positif sur le référencement et le trafic de votre site.

Alors vous faites déjà tout cela ? Moi non plus ! Allez on s’y met tout de suite !

Share This
%d blogueurs aiment cette page :